Nicolas Houel

Architecte diplômé d’état et reconnu Jeune concepteur lumière de l’année 2015 par l’ACE


L’enseignement supérieur porté sur l’architecture et la lumière à l’ENSA Nantes, la formation professionnelle à la lumière organisée en 2014 par le Pôle Atlantique de formation continue, la rédaction régulière d’articles portés sur la thématique de la lumière puis la conception et coordination des événements Skedanoz 2014, 2015, 2016 et 2017 (en cours) et Nuits Scintillantes (Arzon 2016) apportent un regard transversal sur la profession.

Le prix remis par l’ACE en octobre 2015 a déterminé la volonté de Nicolas Houel de pérenniser ses recherches et de tenter d’apporter sa contribution à la conception lumière au travers de missions de conception privées et publiques, menant une démarche approfondie sur les usages contemporains, au regard des volontés d’économie d’énergie et de respect de l’environnement. Persuadé que l’usage du matériau lumière peut être envisagé au-delà de ses caractéristiques visuelles et fonctionnelles aujourd’hui largement retrouvées, il
s’applique à utiliser la lumière comme un médium aux multiples usages, au service de son environnement et de ses utilisateurs.

Ainsi, la démarche tend à singulariser l’environnement nocturne de son aspect diurne, et si les solutions sont orientées vers un respect des qualités patrimoniales, architecturales et paysagères des lieux, c’est avant tout la place des usagers qui est mise en avant.

La lumière, employée avec justesse et précision, est alors imaginée au service des utilisateurs nocturnes de l’espace public et de ses gestionnaires. Dans une volonté assumée de challenger le status quo des normes en vigueur, l’accent est mis sur le balisage, l’équilibre obscurité/lumière et la dimension émotionnelle suscitée chez les usagers.

Si la sécurité des biens et des personnes est d’une importance capitale dans chaque projet de conception lumière, la conviction est qu’en chacun d’entre nous demeure le sentiment d’exaltation d’une déambulation nocturne, témoin même de notre capacité à nous émouvoir. Cette émotion est l’élément fondateur des projets, et ce dès les premières phases de conception.

Réguler les niveaux lumineux, se soustraire de l’éblouissement actuel pour atteindre l’éclairage voire le balisage, respecter les cycles de vie nocturnes et apporter aux espaces éclairés de véritables atmosphères singulières, telles sont les valeurs actuellement poursuivies.


http://www.lemoniteur.fr/article/conception-lumiere-les-laureats-des-prix-de-l-acetylene-sont-30161089

http://www.lightzoomlumiere.fr/auteur/nicolas-houelgmail-com/